Blombergrmt

Blombergrmt

Qu’est-ce qu’un réflexe archaïque ou primitif ?


Par définition c’est une réponse involontaire à une excitation sensorielle ou au processus cérébral qui l’active.

Ce sont des réactions automatiques exprimées par des mouvements stéréotypes. Ils sont appelés  "archaïques ou primitifs"  car ils sont dirigés par le tronc cérébral (le cerveau le plus ancien dit archaïque)

Ils apparaissent très tôt dans la vie intra utérine, dés 9 semaines de grossesse. Ces réflexes activent le corps du fœtus lui permettant de se retourner et l’aide à naître. 
Si les reflexes sont bien présents comme la nature le prévoit, ils s’intègrent grâce aux mouvements répétés du bébé. Les mouvements doivent être simples, de plus en plus organisés et de plus en plus lents au fur et à mesure de l’intégration.

Tout apprentissage est basé sur les aptitudes motrices acquises durant la première année de vie. Les réflexes forment un système de contrôle et d’équilibre. Sils sont présents et actifs au bon moment, l’acquisition sera compléte. S’ils ne sont pas suffisemment développés et qu’ils persistent au-delà du temps normal, il y aura une compensation de la part des niveaux supérieurs du cerveau.

A la fin de la première année de vie du bébé, les reflexes archaïques sont appelés à être intégrés afin d’obtenir une base solide pour la motricité volontaire. La sensibilité sensorielle sera petit à petit mieux appréhendée. Par la suite vont se mettre en place des réflexes posturaux plus matures. L’enfant pourra agir de manière plus consciente.

La bonne évolution des réflexes archaïques permet au bébé de :

  • Tenir sa tête et de regarder devant lui (maîtrise des muscles du cou)
  • Ramper, marcher à quatre pattes
  • Se mettre debout, jusqu’aux apprentissages les plus fins comme le langage, la lecture, l’écriture
  • Si ces réflexes ne s’intègrent pas, ils deviennent persistants et vont parasiter l’enfant dans son développement, ne lui permettant pas de mettre en place des comportements de coordination volontaires et de motricité fine.
  • Crisper son crayon
  • Difficulté de concentration
  • Manque de coordination 

A l’inverse, les réflexes peuvent ne pas se développer à temps, ils vont être hypo actifs, l’enfant va manquer de fondations solides pour certaines activités :

  • Mauvaise prise de crayon,
  • Manque d’équilibre
  • Notion de l’espace difficile
  • Difficulté de retenir ses leçons
  • Les yeux sautent quand il lit, confusion  ou inversion dans les lettres, lettres mal formées
  • Le bras et la main se raidissent
  • Mathématiques difficiles, géométrie représentée de façon  imprécise, dessins brouillons, 
  • Concentration courte, l’enfant est lent
  • Expression orale ou écrite difficile
  • A du mal à écouter
  • Reste difficilement assis
  • Emotif, en retrait, avec des réactions excessives
  • Voir le mot dans sa tête et l’écrire en même temps est difficile
  • Tout ce qui demande une coordination motrice est difficile
  • Affalé sur son bureau.

Au Programme :

  • Présentation du Docteur Harald Blomberg et ses recherches
  • Présentation  et étude du RMT
  • Les stratégies motrices  de mouvements
  • Etude des réflexes 
  • Equilibrages des reflexes par des exercices d’intégration et des mises en situation.